5. Discriminations

Journée mondiale contre les Discriminations

23 mars 2018 à Marseille

Pour la 1ère fois, cette célébration aura lieu sous le soleil de Marseille ! Les Clubs UNESCO scolaires et associatifs de la région PACA vous réservent de belles surprises !

Sous l’impulsion de Marc Rosmini et Mehdi Chouabi, professeurs au Lycée Antonin Artaud de Marseille.

Les Clubs UNESCO de l’ADRIM, du lycée Antonin Artaud, du lycée Perrin et du collège Pasteur vous invitent à réfléchir à la thématique : « Surmonter les discriminations ».

De nombreuses associations seront présentes autour de différentes activités : ateliers, conférences, témoignages …

  1. CONFERENCE – MUCEM Matinée

La conférence se centrera sur les personnes ayant réussi à surmonter les discriminations auxquelles elles ont dû faire face. Cette approche permettra de présenter quelques clés de réussite d’un point de vue microsocial. La conférence se fera en présence de deux invités :

  • Azouz BEGAG – Ancien Ministre délégué à la promotion de l’égalité des chances
  • Samir REBIB – Développeur de Jeux Vidéo
  1. ACTIVITES – Après-midi

Chacune des 5 associations partenaires, proposera aux élèves un ou deux atelier(s) en fin de matinée, et un ou deux atelier(s) en début d’après-midi.

 

Chacune des cinq associations partenaires proposera aux élèves un ou deux atelier(s) en fin de matinée, et un ou deux atelier(s) en début d’après-midi :

  1. Coexister (Dialogue inter-convictionnel et vivre ensemble luttant contre les discriminations d’ordre religieuses).

Coexister est une association loi 1901 et une entreprise sociale, qui, par le biais du dialogue, de la solidarité, de la sensibilisation, de la formation et de la vie commune promeut la coexistence active au service du vivre-ensemble.

  1. Le refuge (Médiation et lutte contre les discriminations faites au LGBT)

Le Refuge est une association fondée en 2003 dont la vocation est d’offrir un hébergement temporaire et de soutenir les jeunes homosexuels majeurs victimes d’homophobie et de transphobie, notamment dans le cadre de leur propre cellule familiale. Le Refuge est la seule structure en France, conventionnée par l’État, à proposer un hébergement temporaire et un accompagnement social, médical, psychologique et juridique à ces jeunes.

  1. Le Club UNESCO ADRIM (lutte contre l’exclusion et discrimination économiques et sociales)

Composée d’une cinquantaine de personnes, l’ADRIM propose une assistance à l’insertion sociale et professionnelle de personnes en situation de grande précarité. Les activités de l’ADRIM se centrent aujourd’hui sur 3 domaines d’activité : l’accompagnement dans les démarches et les projets des publics en grandes difficultés sociales et professionnelles : le secteur Insertion ; le développement de solutions d’hébergement en direction de populations spécifiques : le secteur Hébergement, qui regroupe une Maison Relais et un Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile ; l’intervention sur les problématiques liées à l’habitat : le secteur Habitat qui associe les activités de bureau d’études et d’ingénierie liées à l’habitat et l’accompagnement au logement.

  1. Le GEM (Groupe d’Entraide Mutuelle) des Canoubiers

La Loi Handicap de 2005 reconnaît explicitement pour la première fois la spécificité des handicapes psychiques et cognitifs et crée un nouveau dispositif adressé aux personnes souffrant de tout type de handicap. Ce nouveau dispositif porte le nom de groupe d’entraide mutuelle (GEM). Son objectif est l’amélioration des conditions de vie de ces personnes. L’innovation du GEM tient à ce que pour la première fois des personnes présentant un handicap psychique et/ou cognitif sont invitées par les pouvoirs publics à se responsabiliser en prenant une part active à la définition et à l’organisation d’un projet les concernant : le projet d’entraide du GEM dont ils peuvent librement fixer les modalités. Le but poursuivi est le désenclavement d’une population souffrant plus particulièrement d’isolement et d’exclusion sociale en instaurant à la fois des liens sociaux réguliers entre pairs et avec le reste de la cité.

  1. Les Soeurs de la Perpétuelle Indulgence

L’ordre des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence est né à San Francisco le samedi de Pâques 1979 d’un groupe de militants homosexuels. Depuis, partout dans le monde, des Couvents se sont ouverts : aux États-Unis, en Australie, en Amérique du Sud et en Europe, à Londres, à Paris… Partout, les Sœurs font vœux d’aider leur communauté et la société entière, de lutter contre les exclusions, de prôner la tolérance, la non-violence et la paix, de lutter contre le sida en apportant leur aide charitable. Elles répandent à tout moment des messages de prévention par la promotion du sexe sans risque. Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence se veulent visibles, outrageantes et même provocantes car elles pensent qu’il est parfois nécessaire de choquer pour faire réfléchir et changer les habitudes. Mais elles le font toujours dans la joie et dans un esprit de fête ! Elles ont recours au happening, à l’animation théâtrale et costumée dans la rue, les lieux publics et privés.

 


 

Ressources

thumbnail of N5 – 2017-18 DISCRIMINATION
Fiche pédagogique

thumbnail of EDL – FLYER Journée contre discrimination raciale 21 marsProgramme journée contre la discrimination raciale