Expos

Expositions TemporairesExpositions Itinérantes

La Fédération accueillera en 2016/2017 plusieurs expositions temporaires dans ses locaux.

Haïti

Rentrée 2016

Ce travail réalisé en partenariat entre les élèves du Club UNESCO de Conflans Sainte-Honorine et le Club UNESCO Enfants-Soleil internationale, s’est construit dans le cadre de l’éducation à la solidarité internationale. La quarantaine de photos abordent des thèmes variés sur la vie quotidienne : écoles, cantines, eau, alimentation, traumatismes post séisme, agriculture… Elles ont été choisies et commentées par des élèves du Club. Chacune est accompagnée d’un texte d’une dizaine de lignes. Elle sera exposée à la Fédération à la rentrée 2016 !

photographies : Gérard Renard


Vivre ensemble

Durant tout le mois de mars

Conçue par trois jeunes étudiants du Club UNESCO du lycée La Roque à Rodez (Célia, Mélanie et Mikaël), cette exposition a été présentée lors de la journée contre les discriminations organisée à la Maison du Brésil. Beaucoup de talent chez ces jeunes photographes qui ont su capter avec innocence toutes la sensibilité et la subtilité de la thématique.

 

Vous avez la possibilité d’emprunter une de ces quatre expositions itinérantes.Pour connaître les disponibilités des expositions et autres modalités, contactez le Siège Fédéral.

Yeux Bandés

Après avoir été exposée au siège de la Fédération puis dans le Club UNESCO du lycée Suzanne Valadon (Paris 18e), cette exposition, réalisée par le Club UNESCO du Pays de Quimperlé, qui approche subtilement et poétiquement la thématique des violences conjugales, continue son itinérance en France et au-delà.

Contact : anniesow@wanadoo.fr

photographies: Christian Scavinier

 


Il fut un jour à Gorée… l’esclavage raconté à nos enfants

Cette exposition, réalisée par le Club UNESCO Indepen-danse, est largement inspirée de l’ouvrage portant le même nom de Joseph N’Diaye.Cet auteur était le conservateur de la maison des esclaves de Gorée au Sénégal. Durant de longues années, il s’est battu pour que cette île, patrimoine de l’humanité, soit un lieu de rencontres, d’échange et de réflexion.Il voulait que les enfants sachent ce qui s’est passé et veillent à ce que ce genre de crime qui est l’esclavage ne voit plus jamais le jour.

L’exposition est composée d’une quinzaine de panneaux, des tableaux, l’association s’est procurée des objets issus de l’esclavage, des photos et des documents historiques.

Plan de l’exposition : Introduction, L’île aux esclaves, L’enfer de la traversée, Le grand marché, L’esclavage au quotidien, Le commerce triangulaire, L’abolition de l’esclavage, Reconnaissance d’un crime contre l’humanité, Esclavage et héritage culturel, Petite réflexion sur l’esclavage moderne.

Si vous souhaitez mettre en place cette exposition, vous pouvez contacter :Fabrice DUTHUILLE : independanse@yahoo.fr

 

 


Les femmes, les arts et les sciences

Pour une majeure partie d’entre nous, la première femme scientifique est Marie Curie. Les femmes artistes ne sont visibles qu’à partir de la moitié du XX e siècle pour la peinture ; absentes dans le domaine de la musique, on les retrouve en littérature, plus écrivaines que poétesses. Elles sont davantage connues comme muses, inspiratrices ou épouses.

Cette exposition a pour objectif de mettre en lumière quelques femmes, scientifiques ou artistes, oubliées ou méconnues de notre histoire collective. Elle a pour ambition, non d’analyser ces destins de femmes, mais de vous offrir un aperçu d’histoires ignorées, de combats, de volontés, de ténacités, d’ambitions, de passions… Elle a aussi pour but de contribuer à changer l’image des femmes en ne les présentant plus comme des femmes soumises mais comme des femmes qui ont su prendre en main leur destin.
Celles que vous rencontrerez au fil de cette exposition sont toutes des héroïnes. Elles ont bousculé les préjugés de leur temps par leur insolence, leur passion et leur génie. Vous découvrirez aussi qu’elles doivent souvent leur reconnaissance à des hommes, savants ou artistes, avec lesquels elles ont collaboré et qui considéraient les femmes comme leur égal.

Exposition composée de 15 panneaux, conçus par Florence Boué, chacuns illustrés par une des peintures ci-dessus, réalisées par Gilles Grimaud. Conception et réalisation graphique : Stand’Art « http://www.leschemins-buissonniers.fr/ »>

Partenaires financiers : Mission Femme du CNRS – CNRS – Académie de Toulouse – Fonds Social Européen – Région Midi-pyrénées – Délégation Régionale aux Droits des Femmes.
Si vous êtes intéressés par cette exposition, contactez Philippe Réveillon: leschemins.buissonniers@wanadoo.fr

 


Les chemins de l’école

L’UNESCO, VEOLIA TRANSDEV et SIPA PRESS, ont conjugué leurs talents pour créer une exposition photographique dédiée aux enfants du monde entier, qui tous les jours prennent le chemin de l’école dans des conditions difficiles, parfois à leurs risques et périls, dans l’espoir d’accéder à une vie meilleure grâce à l’éducation.

Pour télécharger la fiche technique de l’expo, « https://drive.google.com/file/d/0B-K-HMekGQpETXc4OXdrR1JLMkE/view?usp=sharing »>cliquez ici

Si vous êtes intéressés par cette exposition, contactez « https://www.ffpunesco.org/contact/ »>le siège fédéral de la FFPU

Consultez le planning: ( Under Construction)

 

 


L’eau, priorité d’un monde qui change

Réalisée par l’UNESCO, cette exposition de 21 panneaux, avec des textes rédigés en français et en anglais, permet de mieux comprendre les défis mondiaux relatifs à l’eau et le rôle de l’UNESCO dans les domaines de la recherche, de la gestion des ressources et de l’éducation.
Quatre thèmes sont développés:

  • Les systèmes d’eau en situation de stress et les principaux impacts sur l’homme: les sécheresses et les inondations.
  • L’éducation et le renforcement des capacités
  • La gestion des ressources en eau
  • La recherche dans le domaine de l’eau

Contact: daniele.seigneuric@orange.fr
Disponible dès à présent