Les Clubs pour l’UNESCO pendant le confinement : la mobilisation continue !

Au regard de la situation sanitaire actuelle et conformément aux directives gouvernementales, les Clubs pour l’UNESCO ont dû suspendre leurs activités et leurs projets depuis la mi-mars. Pour autant, certains Clubs ont à cœur – et ont la possibilité – de continuer à se mobiliser et à véhiculer des valeurs de paix et de solidarité et ce, malgré le confinement.

Nous vous invitons à découvrir les initiatives et projets inspirant.e.s de ces Clubs.

Cliquez-ici pour visualiser le communiqué. 

 

Centre-Val de Loire

Le Club pour l’UNESCO du LEGTA Le Chesnoy partage son aventure internationale et solidaire !

Les sept membres du Club Solid’UNESCO ont pu, en février dernier, mené à bien leur projet « Sénégalement Solidaires ». S’inscrivant dans une démarche interculturelle et solidaire – qui se veut le leitmotiv du Club, les élèves se sont rendu.e.s au Sénégal pendant une dizaine de jours.

Bien que les activités du Club soient, à l’heure actuelle, en grande partie suspendues, Léa, Joana, Morgane, Maëlle, Léa, Jules et Inès n’ont pas dit leur dernier mot : soucieux.ses de partager leur expérience, elles/ils ont pris l’initiative de nous conter leur voyage – en mots et en images – sur un blog pendant la période de confinement.

Au programme : apprentissage, découverte et solidarité. Les membres du Club ont, en effet, eu l’occasion de découvrir la culture du Sénégal, ainsi que ses paysages, son architecture et son artisanat, riches de leurs couleurs et de leur histoire.  Par ailleurs, elles/ils ont eu l’opportunité de s’ouvrir à l’autre, en échangeant avec les jeunes du village de Sandicoly et en travaillant, main dans la main, autour d’un projet commun – la création d’une clôture pour protéger le potager de l’école primaire du village.

Si vous souhaitez en savoir davantage, n’hésitez pas à consulter le blog du Club ici.

**

Île-de-France

Le Club pour l’UNESCO SLSC du Lycée Saint Louis Saint Clément de Viry-Châtillon continue ses projets tournés vers l’international !

Rien ne semble pouvoir arrêter le Club pour l’UNESCO SLSC du Lycée Saint Louis Saint Clément : bien que physiquement séparé.e.s, les membres du Clubs poursuivent à distance leurs projets pour l’année 2019-2020. Et ces derniers sont nombreux !

A titre d’exemples, le Club mène actuellement deux projets photographiques, l’un avec l’école des sœurs du Rosaire de Beit Hanina (Jérusalem-Est), l’autre avec l’école St Joseph de Naplouse (Palestine). Si le second est encore en préparation, l’objectif demeure similaire : parvenir à un album photographique commun ainsi qu’à une exposition sur les deux sites. En parallèle, un groupe de parole a été mis en place entre les élèves du Club et celles/ceux de l’école de Naplouse. Par ailleurs, des élèves du Club poursuivent un projet d’ampleur, à savoir l’élaboration d’un guide de Jérusalem, accessible à toutes et à tous, afin de permettre une approche inclusive de la ville.

Enfin, le Club a pris l’initiative de tenir un « journal du confinement », publié sur le site de l’école.

 

Le Club pour l’UNESCO Chemins d’Enfances souhaite faire rêver les enfants pendant le confinement !

Comme de nombreux Clubs, Chemins d’Enfances est dans l’obligation de suspendre ses activités – en l’occurrence leurs ateliers avec les enfants des centres d’hébergement et des hôtels. Bien décidé.e.s à permettre aux enfants de s’évader et de créer et ce, même durant le confinement, les membres du Club ont conceptualisé un kit d’activités, adapté spécialement aux enfants hébergé.e.s dans des structures d’urgence en temps de confinement, tenant compte à la fois des contraintes d’espace et de matériel. Les équipes de Chemins d’Enfances les distribueront de manière dématérialisée aux structures d’urgence qui pourront, par la suite, les imprimer et les transmettre aux familles.

Pour celles ou ceux qui souhaiteraient soutenir cette belle initiative, le Club a créé une cagnotte en ligne disponible ici. Cette cagnotte permettra notamment d’effectuer des impressions pour les structures n’ayant pas accès à la version numérique.

**

 

Normandie

Le Club pour l’UNESCO Sacré Cœur Humanitaire mêle sport et solidarité !

Si le Club pour l’UNESCO Sacré Cœur Humanitaire a été contraint d’annuler sa marche solidaire du 3 avril dernier, ses membres ne se sont pas, pour autant, laissé.e.s abattre. Elles/ils ont, en effet, bel et bien proposé à chacun.e de participer à une activité sportive solidairechez soi ! Qu’il s’agisse de marcher sur son balcon, sur un tapis de course ou encore d’une séance d’activité physique à l’aide d’un jeu de l’oie, la solidarité et la fraternité – sans oublier la bonne humeur – étaient de mise.

Dans le prolongement de cette activité, le Club a également organisé une cagnotte afin qu’il puisse continuer à soutenir les enfants du bidonville d’Androhibé (Madagascar) ainsi que les orphelin.e.s de Tsimoka Akani à Tananarive (Madagascar).

**

Occitanie

Le Club pour l’UNESCO du collège Renée Taillefer participe à l’effort national contre le COVID-19 !

A l’instar des autres Clubs, le Club pour l’UNESCO du collège Renée Taillefer – le Club Solidarité UNESCO, continue d’agir et ce, malgré le confinement.  Si ses membres ont mis en suspens leur projet tourné vers l’international, elles/ils se mobilisent dans la lutte contre le COVID-19 : les élèves se sont attelé.e.s à coudre des masques de protection à destination des municipalités de leurs villages respectifs, dans l’objectif d’équiper les travailleur.se.s. L’un des membres a, d’ailleurs, d’ores et déjà cousu plus d’une vingtaine de masques homologués par l’AFNOR !

 

Le Club pour l’UNESCO Floconville se mobilise pour accompagner les plus démuni.e.s face à la pandémie !

Le Club pour l’UNESCO Floconville, association française, poursuit ses activités et projets solidaires : engagé dans la lutte contre la pandémie de COVID-19, le Club a sollicité les éléments français du Sénégal (Armée française) afin de distribuer des denrées alimentaires à destination des familles vulnérables au centre communautaire le CIEL (Centre d’insertion, d’éducation et loisirs) de Khombole (Sénégal), centre partenaire de l’association Floconville. 

La distribution a eu lieu le jeudi 23 avril à 10h. Des masques offerts par l’agent judiciaire de l’État, Antoine Diome, ont, qui plus est, été distribués lors de cette opération de solidarité internationale, qui n’est, d’ailleurs, pas la première : en effet, l’armée française et l’association Floconville avaient d’ores et déjà travaillé de concert l’année dernière, dans l’objectif d’acheminer 3 tonnes de fournitures scolaires et matériel pédagogique au CIEL. Ces dernières avaient été collectées par Floconville et ses partenaires de la région Occitanie.

 

Le Club pour l’UNESCO l’École internationale Antonia célèbre la Journée de la Terre !

Même confiné.e.s, les membres du Club pour l’Unesco de l’École internationale Antonia ont souhaité réaffirmer leur engagement en faveur de la protection de la planète : elles/ils ont, à cette fin, créé un poster et ont allumé, au même moment, une bougie à l’occasion du Jour de la Terre, le 22 avril dernier. « Une trace lumineuse pleine d’espoir » !