Face au mur – Catherine Gil Franco

 

Alors que la chute du mur de Berlin célèbre ses 30 ans, de nombreux autres murs se construisent de partout dans le monde. Dans ce contexte de tensions actuel, la Fédération Française des Clubs pour l’UNESCO (FFCU) propose une exposition centrée sur ce thème, au sein de son Espace Cultur’Ailes, du 2 au 20 décembre 2019.

L’espace abritera les œuvres de Catherine Gil Franco, artiste peintre engagée en Egypte et dans la Bande de Gaza. L’artiste a réuni une série de peintures glaçantes représentant les murs dans toute leur brutalité. Une exposition qui pousse à la réflexion sur les frontières dans le monde actuel.

 

Catherine Gil Franco

 

C’était il y a presque 20 ans. Catherine Gil Franco se rendait en Egypte, mais déçue des circuits touristiques maritimes bordés de magasins luxueux, elle décide d’entrer dans les terres à la rencontre des égyptiens. Elle a vu des déserts, des villages, s’est noué d’amitié avec leurs habitants. Son voyage vers l’Orient était placé sous le signe de l’ouverture, jusqu’à qu’elle se heurte à la frontière Israélienne. Impossible d’entrer dans la Bande de Gaza. Comment notre XXIeme siècle pouvait-il être si fermé, alors que son père avait lui-même migré pour fuir l’Espagne franquiste ? L’histoire est-elle destinée à se répéter inlassablement ?

Depuis 1965, Catherine Gil Franco enchaîne les expositions entre Boulogne-sur-Mer et Paris, jusqu’à récemment où elle a exposé à l’Institut du Monde Arabe à Paris. D’abord centrées sur des paysages urbains, ses peintures les plus récentes prennent une approche plus militante, influencée par son expérience au Moyen Orient.