A voix haute – La force de la parole

«  A voix haute – La force de la parole », film français de Stéphane de Freitas et Ladj Ly (sorti le 12 avril 2017) .

Aujourd’hui, j’ai traversé 1h39 d’humanité réjouissante !  Le synopsis commence ainsi : «  Chaque année à l’Université de Saint-Denis se déroule le concours « Eloquentia », qui vise à élire « le meilleur orateur du 93 ». Des étudiants de cette université issus de tout cursus, décident d’y participer et s’y préparent grâce à des professionnels (avocats, slameurs, metteurs en scène…) ». Ca aurait pu être un magnifique Club UNESCO d’étudiants du 9-3, tant ces étudiants du « ToutMonde » (Edouard Glissant), tant cette symbiose heureuse entre l’université, l’universalisme et l’unicité rendue possible par la culture, par le travail pluridisciplinaire avec des professionnels exigeants et empahtiques, tant cette coopération rare dans un contexte de concours, tant cette écoute, tant cette créativité, tant… Et peu importe who is the winner…! Tous, étudiants comme professionnels, sont gagnants. La France que nous aimons, le monde dont nous rêvons, se construit dans ce type de creuset, permettant, par une incroyable  maïeutique, à chacun de déceler le meilleur de lui.elle-même et d’inscrire son histoire personnelle et familiale dans « le meilleur du devenir commun» ….  Avec la parole à « voix haute» on est aux antipodes des non-dits qui génèrent les angoisses. Démonstration est faite que le patrimoine commun de l’humanité est en chacun.e d’entre nous, par le travail coopératif et la médiation artistique et culturelle. Vous ressortirez heureux et grandi de la séance,…et votre imagination collective fera le reste dans votre club, centre, association, territoire …UNESCO.
Claude Baudoin