Les moutons noirs

Les Moutons Noirs – Jacques NUNEZ TEODORO

coll. Après la pluie, Éditions Le vent se lève, 2014

Les moutons noirs sont une ode à la fidélité. Fidélité à la misère, qui impose de bien cruelles souffrances à un petit garçon dont les poings s’affermissent au gré des affrontements qu’il lui faut livrer pour advenir à lui-même. Fidélité à l’Espagne, ignorée et humiliée par l’exil imposé à ses fils, au prétexte que le village ne les nourrissait pas ; exil où l’effacement et la discrétion s’imposent comme de sournoises exigences d’intégration. Fidélité à la lutte insufflée par la Tia Maria, indomptable libertaire toute pétrie d’intégrité et d’idéal. Fidélité à la connaissance et à la culture, que curé et instituteur transmettent ensemble dans une belle intelligence de la laïcité. Et de cette fidélité naît un Homme, portant haut la bannière des miséreux, la bannière des moutons noirs, auxquels les mots, tendres et durs à la fois, de NUÑEZ rendent identité et fierté.Promenade éprouvante et émouvante que d’accompagner ces moutons noirs dans leur misérable périple, plus bouleversante encore lorsque, d’une quelconque façon, on se sait appartenir au troupeau. (Yves LOPEZ)