La Fédération Française Pour l'UNESCO, Clubs, Association, Centres et Territoires (FFPU) est une association de loi 1901, de jeunesse et d’éducation populaire, complémentaire de l’enseignement public.




Qu'est ce que la Fédération Française Pour l'UNESCO ?

Fondée en 1956, la Fédération Française Pour l’UNESCO a pour objectif de contribuer à développer une culture de paix. Elle promeut les valeurs de l’UNESCO pour un monde plus digne, plus juste et plus solidaire.

Les clubs UNESCO se sont créés dans la filiation de la mise en place de l’UNESCO, en 1945. La dimension éthique dont les clubs sont porteurs se manifeste par la référence à l’Acte constitutif de l’UNESCO qui définit les buts de l’Organisation : le maintien et la construction de la paix, la défense et la promotion des droits humains, la collaboration entre nations et l’émancipation des peuples (cf. Préambule des Statuts de la FFPU).

La FFPU est un mouvement laïc et d’éducation populaire qui fédère quatre formes d’engagements : 

- Les Clubs UNESCO scolaires

- les Clubs UNESCO hospitaliers

- Les Clubs UNESCO associatifs

- Les centres pour l'UNESCO

- Les territoires pour l'UNESCO





Les objectifs des clubs UNESCO


• Accéder à une meilleure compréhension du monde.
Les clubs UNESCO contribuent à réaliser un idéal de paix. Ils regroupent tous les citoyens volontaires qui, respectueux du principe de laïcité, veulent à travers des débats démocratiques se forger des opinions raisonnées, exercer leur citoyenneté et mobiliser autour de leurs actions.

 Agir en faveur des Droits de l’Homme, de la solidarité, du développement durable.
Chaque club choisit librement ses domaines d’intervention en fonction de son approche. Ses membres prennent ainsi conscience que le seul développement humain possible est celui qui doit respecter aussi bien l’environnement, garantir la justice sociale, promouvoir les Droits de l’Homme et développer la coopération entre les peuples.

• Acquérir des compétences au sein d’un réseau international.
Mouvement d’éducation populaire, partenaire d’organisations de solidarités internationales, la Fédération Française des Clubs UNESCO offre à ses clubs de grandes possibilités d’actions et de moyens pour approfondir la réflexion.


Comment fonctionne un club UNESCO scolaire ?

En dehors des heures d’enseignements, des enseignants, éducateurs créent et animent des temps de réflexion et de libres paroles pour des élèves motivés et volontaires. Les thématiques sont de grandes variétés : questions sociétales, culturelles, politiques, environnementales … Permettant ainsi de stimuler l’esprit critique des élèves, d’éveiller une conscience citoyenne et de les rendre acteurs de leur émancipation, le contexte du club UNESCO les incite à porter des projets variés : débats, concerts, échanges interculturels, conférences, voyages de solidarité internationale etc.

Les clubs ont une mission d’éducation permanente vis-à-vis des droits de l’Homme, de la démocratie, du développement durable, de la solidarité internationale, ainsi que du patrimoine culturel. L’adhésion d’un club à la Fédération fait sens par ce lien de confiance. Il l’engage à respecter les principes fondamentaux établis par la charte de la Fédération. Le club reste par ailleurs pleinement libre et indépendant dans ses choix d’activités et dans la manière dont il pourrait les mener.


Chaque année, le 10 décembre est l’évènement incontournable permettant ainsi de rassembler tous les clubs scolaires à l’UNESCO autour de la Célébration de la Journée des Droits de l’Homme. En 2016, à l’occasion du 60e anniversaire de la FFPU, cette manifestation prendra un sens particulier.

Les grandes figures de la FFPU

Louis François (1904-2002), 
est né le 25 août 1904 à Ecully (Rhône). Son grand-père, d’origine cévenole, est pasteur, son père, directeur de la Compagnie du gaz et de l’électricité porte un vif intérêt aux questions sociales, sa mère fait partie de la bourgeoisie lyonnaise. 

Il reçoit une éducation paternelle stricte. En 1917, il entre aux Éclaireurs de France avec Pierre François, son frère cadet. En 1927, il est agrégé d’histoire et de géographie.

Il commence une carrière dans l’enseignement (Lycée Thiers à Marseille, puis Carnot et Henri-IV à Paris) En 1940, il est officier d’état-major à la 4ème Division cuirassée commandée par le Général De Gaulle.

Cette même année, il entre dans la Résistance dans le réseau de la confrérie Notre-Dame du colonel Rémy. En 1942, il est arrêté et déporté. 

De 1945 à 1973, Louis François effectue une brillante carrière d’inspecteur général, soucieux de pédagogie active et de faire pénétrer l’esprit, les méthodes et les techniques de l’éducation populaire dans la vie des établissements. 

Avec Gabriel Monod, il crée à Marseille une école de la paix. En 1946, il devient secrétaire général de la Commission française pour l’UNESCO, à partir de laquelle il fonde, en 1956, la Fédération Française des clubs UNESCO dont il est président jusqu’en 1979. 

En 1949, il crée l’Association nationale des communautés d’enfants (ANCE) dont il est président. Cette même année, il crée les bourses Zellidja. 

Il prend sa retraite en 1973, mais continue à participer aux activités des clubs UNESCO. 



André Zweyacker, Président d'honneur de la FFPU

Président de la FFPU jusqu'à la fin des années 90, cette seconde figure emblématique est un symbole fort de militance.
Présent depuis le début du mouvement des clubs, il est l'ultime militant historique de cette Fédération. Son savoir et sa sagesse sont précieuses pour les équipes actuelles.




Autres président(e)s:

- Claude BAUDOIN
- Françoise PONS
- Yves LOPEZ (Président actuel)